Camion 

A partir d'avril 2020, AB InBev approvisionnera les cafés avec le premier e-truck belge, fourni par MAN

Dès le mois d'avril 2020, le tout premier e-truck circulera en Belgique et il contiendra des bières AB InBev. Le camion zéro-émission approvisionnera les cafés dans les centres-villes. Le brasseur AB InBev et le constructeur de poids-lourds MAN prennent la tête en matière d'e-mobilité et ont présenté hier la technologie très avancée au dépôt AB InBev à Louvain. L’e-truck fonctionnera à l'électricité verte et n'émettra pas de CO2. "Nous sommes des pionniers dans le domaine du transport écologique. Après le bateau à bière, le train à bière, l'éco-combi et le camion GNC (gaz naturel comprimé), nous utiliserons également le tout premier e-truck. Le transport de plus en plus écologique est l'unique option pour l’avenir", déclare Els Martens, responsable de flotte au sein d’AB InBev Belgique.

Ce tout premier contrat e-truck est une collaboration entre AB InBev et MAN Truck & Bus. Le poids-lourd OEM (Original Equipment Manufacturer) produit en série en Autriche sera l'un des 10 premiers en Europe. Après quelques projets de démonstration, MAN est prêt à commercialiser le tout premier e-truck. AB InBev s'engage à augmenter ses achats de véhicules à faible et zéro émission. "Nous sommes extrêmement fiers de ce partenariat avec MAN", ajoute Martens. “C’est la première fois que des e-trucks OEM produits en série sont commandés.”

Les 10 premiers en Europe

"MAN et AB InBev sont tous deux des pionniers. En effet, cet achat est le premier e-truck pour la Belgique car il s'agit du premier poids-lourd électrique 26 tonnes dans le segment de la distribution pour les livraisons urbaines et non pour le transport longue distance. MAN est, à son tour, le premier constructeur à mettre sur le marché 50 véhicules électriques, une gamme complète en production et gestion propres, avec une organisation intégrée R&D - Ventes - Après-Vente ", déclare Patrick Opdebeeck, Responsable Grands Comptes Internationaux au sein de MAN. "Il s'agit d'une production totale de 50 véhicules (pour 10 pays européens), AB InBev étant livrée dans un premier lot de 10.“

Une autonomie de 165 km

L’e-truck MAN dispose de 12 batteries de 18,6 kWh qui se trouvent sous la cabine et sur les côtés du châssis et qui, après 8 ans, disposeront toujours d’une capacité d'au moins 70%. Il aura une autonomie d’au moins 165 km, ce qui, pour AB InBev, équivaut à 4 jours de livraison. La distance parcourue pour un trajet moyen en ville d'un dépôt à l'autre et d'un café à l'autre s'élève à environ 20 km. Cela revient à une moyenne de 40 km par jour, puisque l’e-truck effectuera deux trajets par jour. Opdebeeck : "La technologie est très nouvelle et innovative. Le développement et la production des poids-lourds sont entièrement réalisés par MAN à Steyer, en A utriche. Il s'agit du tout premier poids-lourd électrique de 26 tonnes dans le segment de la distribution."

L'e-truck remplace un poids-lourd diesel pour les livraisons urbaines et son déploiement assurera donc une réduction considérable des émissions de CO2 pour l'ensemble de la flotte AB InBev (117 camions). Il n’est pas encore clair si le camion électrique roulera effectivement à Louvain. "L'e-truck circulera sur les routes les plus optimales pour livrer nos bières délicieuses aux clients de la manière la plus fraîche qui soit ", explique Els Martens. "La planification efficace se fera en fonction des besoins et de l'acquisition éventuel de camions électriques supplémentaires. Nous rêvons d'une véritable flotte électrique en Belgique et en Europe."

Cadre gouvernemental

Pour faire de cette flotte électrique une réalité, AB InBev compte sur un bon encadrement de la part du gouvernement et une collaboration multipartite. "Un camion électrique est environ cinq fois plus cher qu'un camion diesel ordinaire et la technologie de production en série est prometteuse, mais se trouve encore dans une première phase. Les partenaires qui s'engagent aujourd'hui sont donc de véritables pionniers. Le gouvernement pourrait stimuler les producteurs et les clients comme nous, à prendre des mesures, par exemple en fournissant une bonne infrastructure de recharge pour les voitures et les camions", ajoute Francesco Furlanis, acheteur au sein d’AB InBev. "La bière est faite d'ingrédients naturels, donc prendre soin de la nature est l’unique option pour l’avenir."

Le brasseur prend ainsi également les devants pour répondre aux limitations dues aux zones à faibles émissions et aux conditions de transport de plus en plus strictes dans les villes. "La qualité de l'air est une préoccupation sociale légitime. Nous pouvons déjà promettre au consommateur belge que cette acquisition ne sera pas une action isolée. A court terme, nous prendrons d'autres mesures pour avoir des camions à faibles émissions de carbone et à zéro-émission qui circulent sur les routes belges," déclare AB InBev.

Réduction des émissions de CO2 dans le Home of Beer : 27 camions à GNC supplémentaires

AB InBev, qui a récemment renforcé son identité belge avec le nom "Home of Beer", veut protéger son siège en Belgique et opte donc pour une politique plus durable. Pour les longues distances, AB InBev se tourne de plus en plus vers les bateaux et les trains à bière. "Mais pour les petits trajets de distribution urbaine, les camions restent un élément important ; nous nous appuyons sur les dernières techniques d'analyse des données pour optimiser les itinéraires empruntés par les camions et réduire ainsi le nombre de kilomètres à parcourir. De plus, nous travaillons également à l'écologisation de notre parc de véhicules. Nous disposons déjà de 7 camions GNC pour la distribution urbaine en Belgique, et ce nombre augmentera à 27 (sur un total de 117 poids-lourds) d'ici la fin de l’année prochaine. Ces poids-lourds permettront de réduire les émissions de CO2 de 20%,” déclare Els Martens. L’objectif d’AB InBev est de réduire de 25% les émissions de CO2 d’ici fin 2025.

MAN - vision e-mobilité

En tant que constructeur renommé de véhicules commerciaux, MAN porte une lourde responsabilité dans la réduction des émissions de CO2. L'accent se trouve sur l'avenir et l'e-mobilité ne peut être ignorée. MAN joue un rôle de pionnier ambitieux à cet égard et vise à avoir jusqu'à 2 000 véhicules électriques sur les routes en Europe d'ici 2025. La technologie ne s'arrête pas là et MAN s'engage à augmenter l'autonomie de son e-truck à 200 km (actuellement 165 km + énergie de freinage par récupération), à rendre ses batteries plus compactes et à réduire les temps de recharge à long terme.