Camion 

Les camions électriques de MAN s’apprêtent à prendre la route en Autriche.

Le 13 septembre 2018, MAN a ouvert la phase d’essais pratiques de ses véhicules dans le cadre d’un projet de partenariat avec le consortium d’entreprises autrichien CNL. // Lors de l’événement de lancement qui s’est tenu à l’usine MAN de Steyr, des représentants des entreprises logistiques participantes se sont vu remettre neuf véhicules d’essai par le président-directeur général Joachim Drees et le Dr Ulrich Dilling, membre du conseil exécutif responsable de la production et de la logistique. // Les entreprises membres du conseil de logistique durable testeront de manière approfondie et sur une durée de plusieurs mois les MAN TGM de 26 tonnes à propulsion tout électrique dans le cadre d’opérations logistiques quotidiennes.

Les neufs premiers camions électriques MAN ont été remis aux entreprises membres du Conseil autrichien de logistique durable (CNL) le 13 septembre à l’usine MAN Truck & Bus de Steyr, en Autriche. Avec à-propos, cet événement a marqué le démarrage sur des chapeaux de roue de ce partenariat de développement - un partenariat unique à ce jour dans le secteur des véhicules utilitaires.

Les avantages de camions à propulsion électrique pure sont clairs comme le jour, à l’heure où les zones urbaines à forte densité de population voient la circulation s’intensifier et les problèmes de bouchon se multiplier et appellent de nouvelles solutions de transport de marchandises et de logistique, sur fond de durcissement des lois de protection de l’environnement et d’une opinion publique de plus en plus en faveur de la généralisation de mesures de durabilité dans ces zones. C’est sur les trajets courts en trafic urbain et dans le domaine du transport de distribution que les véhicules utilitaires à propulsion électrique peuvent s’imposer comme solution pour réduire radicalement les émissions de CO2 et d’oxydes d’azote - voire pour les éliminer entièrement à l’échelon local. Dans ce contexte, les véhicules de ce genre roulent remarquablement silencieusement, ce qui les rend tout indiqués pour les livraisons de nuit où aux premières heures du matin.

MAN a développé les premiers neuf camions électriques en visant les types d’application recherchées par les neuf entreprises du CNL. Les véhicules ont été fabriqués à l’usine MAN de Steyr, le site qui produit les camions à propulsion conventionnelle MAN des séries TGM et TGL. Le site héberge d’autre part le Centre de transformation de camions, spécialisé dans la fabrication de petites séries et de pièces uniques. Lors de la cérémonie de remise, le Dr Ulrich Dilling, membre du comité exécutif de MAN Truck & Bus et responsable de la production et de la logistique, a fait valoir l’importance du site en déclarant : « L’usine de Steyr joue un rôle stratégique dans le développement de nos camions électriques. Nos employés ont été formés à travailler sur les systèmes haute tension, nous nous sommes procuré l’équipement nécessaire et nous avons instauré des zones de sécurité. Nous avons également élaboré ici le concept de maintenance sur mesure pour les camions électriques et dispensé la formation au personnel d’entretien venu de Vienne, Graz et Salzburg. Par la mise en place de ces mesures, nous rendons notre site Steyr opérationnel pour la propulsion électrique.

Les nouveaux véhicules électriques se répartissent entre quatre châssis 6x2 avec groupe frigorifique et hayons élévateurs destinés aux entreprises HOFER, METRO, REWE et SPAR, trois châssis 6x2 avec superstructure amovible pour les entreprises de transport Gebrüder Weiss, Quehenberger Logistics et Schachinger Logistik ; un châssis 6x2 pour le transport de boissons à la brasserie Stiegl ; et un tracteur semi-remorque 4x2 pour les applications logistiques d’usine chez Magna Steyr. En résultat, les véhicules constituent un échantillon représentatif des tâches de transport de distribution les plus courantes de la logistique urbaine.

Les châssis des camions électriques MAN sont dérivés du modèle MAN TGM. Le moteur électrique, situé au centre du châssis, développe une puissance de 264 kW et un couple maximum de 3100 Nm transmis aux roues motrices sans l’entremise d’une boîte de vitesses manuelle. Les batteries lithium-ion sont logées sous la cabine, sur les côtés du châssis. La version châssis solo de 26 tonnes (MAN TGM 6X2-4 LL) compte 12 batteries au total qui confèrent au véhicule une autonomie maximale de 200 kilomètres, selon la configuration de la carrosserie, le type d’utilisation et le profil de conduite. La version tracteur de semi-remorque à quatre roues (MAN TGM 4X2 LL) peut accueillir jusqu’à 8 ensembles de batteries - ce qui donne une autonomie maximale de pas moins de 130 kilomètres, selon le profil d’utilisation et le type de semi-remorque.

Tous les véhicules sont également dotés d’une suspension pneumatique sur les essieux avant et arrière qui leur procure la faculté d’adaptation à n’importe quel scénario de chargement en zone urbaine. Les fonctionnalités de confort et de marche comme la climatisation, la direction et le compresseur d’air sont également à alimentation électrique. Il en est de même des fonctions de la carrosserie telles que le hayon élévateur et les groupes frigorifique. L’énergie de freinage est régénérative (par récupération) : lors des phases de décélération, l’énergie cinétique du véhicule est convertie en énergie électrique et stockée dans la batterie. Un affichage dans le poste de conduite informe le conducteur du niveau de charge actuel des batteries. La recharge des batteries est possible soit sur courant alternatif (22 ou 44 kW), soit sur courant continu (150 kW). Les interfaces de charge sont conformes à la norme CCS type 2. Une navigation et une planification d’usage précises et efficaces sont des critères cruciaux dans le choix de l’infrastructure de charge.

En ce qui concerne MAN, il était logique, dans le cadre du développement des véhicules, de confier les eTGM aux entreprises partenaires du CNL pour les essais en clientèle. Le but est d’acquérir un vaste capital d’expérience ainsi que de nouvelles idées pour nourrir le processus continu de développement et d’optimisation directement à la source, dans le cadre des opérations pratiques quotidiennes du client.

L’approche holistique se reflète également dans un autre module du concept de véhicule électrique MAN. Dans la phase de transition de l’exigence « émissions limitées » à « zéro émissions », les exploitants de flottes sont confrontés à une série de défis qui vont au-delà du véhicule lui-même. Pour leur apporter le maximum de soutien à ce point de vue, MAN Truck & Bus a eu recours à MAN Transport Solutions, son équipe de conseils spécialisés dans les solutions de transport individuelles offrant une efficacité économique optimale. Grâce à leur expérience étendue, ces spécialistes qualifiés sont également en mesure de traiter toutes les questions relatives aux infrastructures et à la consommation d’énergie, ainsi que les concepts de maintenance et la configuration de la flotte. Les clients peuvent choisir les composants dont ils ont besoin dans la gamme de services proposée, les spécialistes de Transport Solutions fournissant un conseil personnalisé. Ils peuvent par exemple utiliser des outils de simulation pour les aider à planifier les itinéraires ou dans la conception et l’aménagement des dépôts. Les spécialistes-conseils exploitent leur expertise pour émettre des avis sur toute la largeur du spectre des usages possibles, de l’exploitation et de l’infrastructure au service en passant par la maintenance. Les matières couvertes comprennent la planification du trafic avec l’établissement des emplois du temps des véhicules et des itinéraires, la gestion des batteries et de la charge, les analyses et l’optimisation des besoins énergétiques ainsi que les plans de maintenance, la conception des dépôts et la formation.

Les essais conjoints avec les entreprises membres du Conseil de logistique durable font partie de la feuille de roue de MAN eMobility, qui comprend également des plans visant à présenter une version prototype de bus à propulsion électrique à batteries (BEV) fin 2018. Son lancement commercial est prévu pour 2020, avec une montée en puissance de la production dans le temps. Les tests pratiques conduits par les entreprises du CNL actuellement en cours constitueront la base de futurs projets de camions électriques et du développement de la production en grande série. Dans l’accomplissement des missions de sa feuille de route eMobility, MAN peut s’appuyer sur sa condition de membre du groupe Volkswagen, sur les synergies avec le groupe et sur le dynamisme de sa division véhicules particuliers.