Camion 

Le « platooning » dans les applications logistiques : MAN livre des véhicules de test à DB Schenker

DB Schenker, MAN Truck & Bus et l'université des sciences appliquées Fresenius pilotent un projet de recherche pour tester des convois de camions dans les opérations logistiques quotidiennes.

DB Schenker, MAN Truck & Bus et l'université des sciences appliquées Fresenius déploient des convois de camions pour la première fois dans une application pratique du secteur de la logistique.
Le 13 février, MAN a livré à DB Schenker, à son siège de Munich, les véhicules de test qui seront utilisés pour ce projet commun de " platooning » (convois de camions). Au nom du groupe logistique basé à Essen, en Allemagne, le directeur des opérations Ewald Kaiser a reçu les clés des nouveaux véhicules de « platooning » MAN remises par Frederik Zohm, membre du comité de direction pour la recherche et le développement de MAN Truck & Bus AG. « La conduite autonome et en convoi va radicalement transformer le transport routier. Ce projet se concentrera sur l'expérimentation du "platooning" pour la première fois dans des opérations logistiques quotidiennes. Nous sommes donc ravis de pouvoir intégrer ces véhicules dans le programme de tests opérationnels », a expliqué Ewald Kaiser.

« Nous avons déjà prouvé que la technologie du "platooning" fonctionne, avec des projets tels que l'European Truck Platooning Challenge en 2016. Le défi consiste maintenant à adapter cette technologie aux conditions réelles dans lesquelles opèrent au quotidien les logisticiens », a ajouté Frederik Zohm du point de vue du constructeur de camions.

Ce projet conjoint mis au point en mai 2017 permettra de tester en conditions réelles la circulation de camions en convois sur une période de plusieurs mois dans le cadre des opérations planifiées de DB Schenker sur l'autoroute A9, entre ses centres logistiques de Munich et Nuremberg. Autre première, des conducteurs de camions professionnels de DB Schenker seront au volant des véhicules, et non des pilotes d'essai. Leurs expériences et évaluations du « platooning » sont au coeur de l'expérimentation menée par l'université des sciences appliquées Fresenius qui se charge des aspects scientifiques des essais routiers en tant que troisième partenaire de cette coopération. « Notre objectif est de mesurer l'impact de cette nouvelle technologie sur les conducteurs. L'étude se concentre sur les dimensions neurophysiologiques et psychologiques », a expliqué le professeur Christian T. Haas, directeur de l'institut de recherche en charge de l'évaluation à l'université des sciences appliquées Fresenius.

Les résultats de l'étude au niveau de l'interface homme-machine seront directement réinjectés dans le développement de la technologie. Cette expérimentation permettra également de tirer des conclusions générales sur la digitalisation des conditions de travail qui pourront servir pour d'autres projets.

La remise des véhicules marque le début des préparatifs pour les essais routiers. Ces derniers mois ont été consacrés à produire les véhicules de test et à les équiper des composants techniques supplémentaires nécessaires au déploiement des convois. Aujourd'hui, les conducteurs suivent une formation intensive portant sur leurs tâches dans le cadre du projet, afin de faciliter l'intégration des véhicules dans les opérations logistiques de DB Schenker.

À partir d'avril, des tests individuels des convois sont prévus sur l'autoroute A9. Pour commencer, les camions circuleront à vide pour tester les conditions de conduite dans la circulation quotidienne et pour former les conducteurs impliqués dans le projet au fonctionnement des véhicules. Les conducteurs suivront une formation théorique et pratique intensive dispensée par les spécialistes de MAN ProfiDrive et s'entraîneront sur un simulateur de conduite. L'université des sciences appliquées Fresenius accompagnera les conducteurs et documentera leurs expériences.

À l'issue de cette formation intensive, des tests hebdomadaires, puis quotidiens, seront lancés. Dans le courant de l'année 2018, les convois seront intégrés aux opérations régulières et achemineront des marchandises. Ensuite, DB Schenker fera circuler des convois de camions jusqu'à trois fois par jour entre ses centres logistiques de Munich et Nuremberg.

Le « platooning » est un système de convoi routier dans lequel au moins deux camions peuvent rouler sur l'autoroute en se suivant de près à l'aide de systèmes techniques d'aide à la conduite et de contrôle. Tous les véhicules du convoi sont reliés entre eux par une « barre d'attelage » électronique (système de communication de véhicule à véhicule). Le camion de tête détermine la vitesse et la direction.

Dans ce contexte, le couplage électronique des véhicules du convoi garantit la sécurité du trafic. L'un des principaux objectifs du « platooning » est de réaliser des économies de carburant sur l'ensemble du convoi grâce à l'effet d'aspiration.

" En France, notre stratégie est de nous développer sur 3 axes : les véhicules autonomes, l'électromobilité et les services connectés, explique Jean-Yves Kerbrat,

Directeur Général MAN Truck & Bus France. A travers cette avancée du platooning, nous rentrons pleinement dans l'univers de la conduite autonome. Par ailleurs, chacun de nos clients pourra utiliser quotidiennement, dès avril 2018, des véhicules quasi autonomes, qui intègrent des systèmes d'assistance àla conduite, dont le nouveau Stop & Go, qui permet dans /es embouteillages à un véhicule de suivre celui qui le précède, sans intervention du conducteur."