Camion 

MAN Truck & Bus France soutient l’expérimentation de véhicules autonomes dès 2019

Le Président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé jeudi dernier la possibilité d’expérimenter dès 2019 les véhicules autonomes en France. Jean-Yves Kerbrat, Président de MAN Truck & Bus France, se félicite de cette décision, qui encourage les constructeurs à innover en matière de conduite autonome, un axe d’action prioritaire pour le deuxième constructeur européen de véhicules industriels et filiale du groupe Volkswagen.

« La décision de la France de se doter très prochainement d’un cadre de régulation pour la circulation des véhicules autonomes va totalement dans le sens des travaux que nous conduisons chez MAN depuis plus de 10 ans en matière de conduite autonome », ajoute le PDG de MAN.

MAN Truck & Bus opère en effet des travaux depuis 2005 sur la conduite autonome, et notamment via le platooning, soit la conduite de camions connectés en convoi sur autoroutes. Un projet de recherche nommé le « Konvoi » avait déjà été mené par MAN dès 2005, testant pendant plusieurs années la conduite en convoi sur autoroutes reliant jusqu’à quatre véhicules. Ces recherches avaient mené en 2016 à la participation de MAN au « European Truck Platooning Challenge », puis en 2017 à la signature d’un accord de coopération avec le géant allemand de la logistique, DB Schenker.

« La conduite autonome et en convoi va radicalement transformer le transport routier », estime Jean-Yves Kerbrat. « Nous avons déjà prouvé que la technologie du platooning fonctionne. Nous voulons aller plus loin en matière de conduite autonome, pour toujours plus de sécurité et de fiabilité. Les utilisations des camions autonomes en milieux clos, comme les ports ou les mines, sont très impressionnantes : la législation, plus souple, y permet une conduite à un niveau d’autonomie quasi total. Je suis donc heureux que la France fasse globalement évoluer son cadre législatif en la matière », ajoute le Président de MAN. Au-delà de la prouesse technologique, la conduite en convoi permet de réduire considérablement l’accidentologie, mais également la consommation de carburant du convoi de 15%, soit autant d’émission de gaz à effet de serre en moins.

MAN, deuxième constructeur européen de véhicules industriels, et filiale du groupe Volkswagen, compte investir d’ici 5 ans, et par le biais de sa maison-mère, près de 72 milliards d'euros sur la recherche et le développement. 34 milliards d’euros seront alloués uniquement à l’électromobilité, autre moyeu du camion du futur selon MAN : connecté, propre et autonome.